Depuis la rentrée, entre un tiers et la moitié des enseignants du lycée professionnel Condé de Besançon sont en grève. Il s’opposent au proviseur de l’établissement  accusé par trois agents de harcèlement.

 

Article de l’Est républicain