Rude constat pour les inspecteurs généraux auteurs d’un rapport sur les unités d’enseignement dans les établissements médico-sociaux. Pour eux les principes de la loi de 2005 sont refusé à ces enfants .  ” Il est difficile de dire que la formation mise en place répond aux besoins de l’élève, alors que les études disponibles ainsi que les constats de la mission relèvent un nombre important de jeunes dont le nombre reste difficile à arrêter (10 000 ? 20 000 ? 30 000 ?) qui ne bénéficient d’aucune forme de scolarisation, et que le volume d’enseignement dispensé aux autres est souvent très faible”, dit le rapport. Le rapport appelle à revoir le statut des établissements.

 

Le rapport