Selon le Guardian, la triche se répand dans tout le système éducatif anglais. Il ne s’agit pas seulement des étudiants qui copient de passages entiers de leurs travaux ou qui font appel aux sites de vente de devoirs (autorisés en Grande Bretagne). Le Guardian donne des exemples de triche pilotée par les enseignants et les chefs d’établissement. Dans un système piloté par les résultats et où les résultats aux tests nationaux ont des conséquence administratives et financières importantes, les établissements se livrent à une concurrence brutale. Tout est bon pour garder son rang. Les meilleurs succombent à la tentation d’apprendre aux élèves à tricher  aux test.

 

Article du Guardian