Instituée sous Sarkozy en 2008, la prime spéciale encourageant à fare au moins 3 heures supplémentaires est abrogée. Cette prime devait permettre de réduire plus facilement le nombre d’enseignants. La décision est exécutoire dès la rentrée et les enseignants devraient la voir disparaitre de leur salaire cette année. Le ministère doit estimer qu’il a suffisamment de création de postes pour ne plus avoir besoin de cette prime.

 

Au JO