Le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits de la femme et le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social ont publié le 17 décembre dernier un décret au Journal officiel dans lequel ils officialisent la comptabilisation des périodes d’apprentissage dans le calcul des retraites.


« Pour les jeunes, l’entrée dans la vie active est aujourd’hui plus difficile qu’autrefois et elle se fait plus tardivement. La moyenne d’âge d’entrée dans la vie active est aujourd’hui de 22 ans et beaucoup de jeunes ont déjà validé quelques trimestres avant cet âge. La réforme des retraites tient compte de ces nouvelles réalités en donnant de nouveaux droits aux jeunes », précisent Marisol Touraine et François Rebsamen dans leur communiqué commun. Jusqu’alors, les apprentis validaient généralement un seul trimestre par année d’apprentissage. Une injustice pour beaucoup.  Aujourd’hui,   « Le décret permet aux apprentis de valider autant de trimestres de retraite que de trimestres d’apprentissage. Aujourd’hui les apprentis valident souvent moins de 4 trimestres au titre de la retraite, parfois un seul trimestre par année d’apprentissage. Désormais, c’est la totalité de la période passée en apprentissage qui leur permettra de valider des trimestres. » Autre bonne nouvelle ? Cette « Mesure entrera en vigueur, de façon rétroactive, pour les périodes d’apprentissage à compter du 1er janvier 2014 » et s’effectuera de manière automatique.


Une justice sociale pour tous les apprentis

La reconnaissance des années d’apprentissage concernera tous les ex apprentis. Ainsi, ceux qui ont suivi une formation entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre pourront également bénéficier d’un système de calcul plus juste puisqu’ils pourront racheter leurs trimestres d’apprentissage manquants à un tarif préférentiel : environ 1 460 euros.


Source