Faut-il réformer le lycée ? A huit mois de l’élection présidentielle, la question s’invite déjà dans une campagne qui n’a pas commencé. François Hollande a donné le ton en déclarant, le jour de la rentrée scolaire, que le lycée devait être « la prochaine étape de nos réformes ». A l’évidence, c’est dans une nouvelle mandature que se projette le chef de l’Etat, tant il est peu probable qu’un tel chantier soit engagé en fin de quinquennat. Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a également présenté ses idées pour le lycée dans un ouvrage sur l’école, tout comme Terra Nova, le think tank de gauche, ou le SGEN-CFDT, un syndicat réputé « réformiste » de l’éducation nationale.

lire la suite