Le risque d’un mouvement social unitaire dans la fonction publique est en train de s’éloigner. Fin février, la quasi-totalité des syndicats d’agents (CGT, CFDT, CFE-CGC, FA-FP, FSU, Solidaires et UNSA-FP) envisageaient de lancer un appel commun à la grève, le 22 mars, si leurs revendications n’étaient pas satisfaites – en particulier sur le terrain des rémunérations. Aujourd’hui, plus grand-monde ne défend cette idée.