C’est le motif qui devrait faire défiler le plus d’enseignants le 26 janvier. Les syndicats enseignants, comme ceux des autres secteurs de la Fonction publique, appellent à la grève pour demander une revalorisation salariale. Si la question semble commune avec les autres fonctionnaires, eux aussi en grève, en réalité la situation est nettement plus détériorée à l’éducation nationale que dans les autres ministères. Alors que l’éducation nationale voit son budget sans cesse augmenter, la revalorisation est devenue le premier point de blocage entre les enseignants et leur ministre. Comment l’expliquer ?

lire la suite