L’élévation systématique du niveau de formation et la polyvalence qui caractérisent les formations professionnelles qui accueillent les flux de jeunes en formation les plus importants  rendent pour le moins illusoire toute tentative de lier ces formations professionnelles et l’environnement économique local”, écrit le rapport de l’inspection générale sur la “Cartographie de l’enseignement professionnel”. Le rapport coordonné par Michel Lugnier, Samuel Viollin et Frédéric Wacheux, prend ainsi le contre pied des travaux réalisés par le Cnesco ou des conclusions de C Forestier publiées dans la revue de Sèvres ( CIEP ). Pour l’Inspection, l’enseignement professionnel est asservi par des préoccupations scolaires ce qui rend sa régionalisation impossible.

lire la suite