Le déve­lop­pe­ment des liens entre l’école et l’entreprise sera au coeur des prio­ri­tés de Najat Vallaud-Belkacem dans les mois à venir. La nou­velle ministre de l’Education natio­nale a détaillé dans une inter­view publiée samedi dans la Dépêche ses mesures pour refon­der l’école.

Valorisation de l’enseignement professionnel

Première prio­rité citée par la ministre, le ren­for­ce­ment des rela­tions entre l’école et le monde pro­fes­sion­nel. “L’école doit s’intéresser davan­tage à ce que devient l’élève ou le jeune après son pas­sage sco­laire, faire en sorte que les rela­tions école-entreprise se mul­ti­plient, que l’orien­ta­tion soit réno­vée”, a ainsi indi­qué Najat Vallaud-Belkacem. La ministre veut égale­ment que “l’ensei­gne­ment pro­fes­sion­nel soit davan­tage valo­risé, qu’il y ait davan­tage d’appren­tis­sage“.

Améliorer la com­mu­ni­ca­tion entre l’école et les parents

Najat Vallaud-Belkacem sou­haite égale­ment se pen­cher sur les rela­tions entre l’école et les parents, par­fois hou­leuses. “Il faut que les parents éloi­gnés de l’école en soient rap­pro­chés, que le dia­logue soit per­ma­nent et que les ensei­gnants puissent tra­vailler dans un cli­mat de confiance, cela va dans l’intérêt de la réus­site des enfants”, a-t-elle notam­ment estimé. Première mesure de la ministre en ce sens : un “café des parents“, orga­nisé ce soir au minis­tère, durant lequel une dizaine de parents d’élèves pour­ront dis­cu­ter de leurs pré­oc­cu­pa­tions avec elle.

Des actions qui s’inscrivent dans le pro­lon­ge­ment de celles de Vincent Peillon et Benoît Hamon ; le ren­for­ce­ment de la coopé­ra­tion parents-école et le rap­pro­che­ment de l’école et de l’entreprise étaient des chan­tiers déjà enga­gés par les pré­cé­dents ministres de l’Education natio­nale.

Source