A l’issue d’une assemblée générale qui s’est réunie ce matin à huit heures, les enseignants ont décidé à l’unanimité de reconduire le blocus jusqu’à demain matin. Voici maintenant près d’une semaine que les enseignants du lycée Gérard de Nerval, à Noisiel, bloquent l’entrée de l’établissement pour protester contre la réduction annoncée de la dotation horaire globale (DHG).

Reçus hier par des représentants du rectorat de Créteil. « Nous avons été écoutés mais pas entendus », résume Henri Fiers, professeur d’histoire de l’art au lycée de Noisiel. Le rectorat ne s’est en effet ni engagé à revoir la sectorisation scolaire, de façon à ce que davantage de collèges puissent fournir en élèves le lycée, ni à revenir sur les 70 heures qui seront amputées de la DHG l’année prochaine. Tout juste a-t-il été obtenu la création d’un poste de professeur d’allemand mais cette décision était déjà plus ou moins actée, selon Henri Fiers. Par ailleurs, les épreuves du blanc, qui devaient se dérouler cette semaine, ont été repoussées après les vacances scolaires.

Source