N Vallaud Belkacem a présenté au Conseil des ministres du 9 décembre deux projets de décret sur les nouvelles régions académiques et le recrutement des recteurs. ” À chacune des nouvelles régions correspondra une région académique composée d’une à trois des actuelles académies, qui sont maintenues dans leurs limites géographiques”, précise le compte rendu officiel. ” Les 30 académies actuelles continueront d’assurer le pilotage des politiques éducatives avec le souci de la proximité avec les établissements d’enseignement, leurs personnels et les élus des territoires. Par ailleurs, ces évolutions n’auront pas d’impact sur les périmètres actuels de la gestion des ressources humaines”. Ce décret entrera en application au 1er janvier 2016. A noter que la siège de la région académique ne sera pas forcément le même que celui d ela nouvelle région.

 

” Dans chaque région académique, un recteur de région académique sera nommé parmi les recteurs. Il disposera de pouvoirs propres et, dans les régions comportant plusieurs académies, garantira, avec l’appui des autres recteurs, l’unité et la cohérence de la parole de l’État dans les champs de compétence partagé avec la collectivité régionale ou le préfet de région”.

 

C’est justement de la nomination des recteurs que traite l’autre projet de décret. Il introduit une mini révolution dans l’administration. ” Il permettra, pour 20 % des emplois de recteurs, le recrutement de personnes ayant au moins dix ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur ou de la recherche” mais non titulaires d’un doctorat.

 

Compte rendu du Conseil