Les « grands-messes » sur l’école, la gauche sait faire. Elle avait donné le ton dès 2012 en réunissant à l’été, sous les ors de La Sorbonne, quelque 600 acteurs de l’enseignement pour réfléchir aux axes de la « refondation » promise par le candidat à la présidentielle Hollande. Alors que débute l’an V du quinquennat, c’est au palais Brongniart que le gouvernement rassemble, les 2 et 3 mai, 2 000 participants pour un « point d’étape » sur les réformes et chantiers engagés. Ceux déjà menés à leur terme (avec plus ou moins de succès), tels les nouveaux rythmes scolaires ou la réforme des ZEP ; ceux qui restent à mettre en musique comme le nouveau collège ou les nouveaux programmes. Sans oublier ces « 60 000 postes » brandis, tels un slogan, durant la course a l’Elysée.

lire la suite