A l’hiver 2013, le prédécesseur de Najat Vallaud-Belkacem (et de Benoît Hamon) à l’Éducation nationale préconisait une réduction des vacances d’été à six semaines. Vincent Peillon souhaitait même répartir les académies sur deux zones. Quelque peu visionnaire, il expliquait à l’époque à BFMTV?: « Quand vous voyez la difficulté sur les rythmes scolaires à passer à 4,5 jours, c’est un sujet dont on commencera peut-être à discuter en 2015 ». Mais ce n’est pour le moment pas un sujet évoqué par l’actuelle ministre de l’Éducation nationale même si cette idée a été récemment évoquée par Hélène Rouche, secrétaire nationale adjointe de la FCPE. Elle estimait mi-février que la mise en place de deux zones aiderait notamment à mieux respecter l’alternance de sept semaines de cours et deux semaines de congés le restant de l’année. Valérie Marty, présidente de la Peep, l’autre principale fédération de parents défend les vacances d’été actuelles. Elles sont « le seul moment, avec les vacances de Noël, où l’on peut se rassembler » a-t-elle dit à LCI. Pour elle, « les familles y tiennent beaucoup ».

Six semaines en Allemagne

Pour les syndicats d’enseignants interrogés, il y a d’autres urgences avant de penser à réformer les vacances d’été. « C’est absolument impossible, précisait même à 20 Minutes Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES (second degré). On tient à ce que le bac reste national, avec les mêmes épreuves au même moment ». Elle insiste également sur le fait que les procédures d’orientation se font toutes au même moment pour des questions de place dans les établissements. Se pose enfin la problématique des familles recomposées qui ne vivent pas toujours dans les mêmes zones de vacances. En rajouter l’été, ce serait lourdement les pénaliser même si Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp (premier degré) fait de son côté remarquer que pour les élèves de la première zone, le troisième trimestre est aujourd’hui très long. Un « zonage » pourrait aussi régler ce problème.
En Europe, les situations sont très différentes, selon une étude de la fondation Schuman de 2011. En Allemagne, les vacances d’été sont limitées à six semaines et leur début se situe entre le 20 juin et mi-juillet puisque les Länder sont répartis en cinq zones. Aux Pays-Bas, les vacances d’été durent sept semaines. En Espagne, à l’opposé, les écoliers disposent de onze semaines et dans le secondaire, les élèves peuvent en compter douze. L’Italie a sensiblement les mêmes vacances d’été.

Source