Carrières des enseignants, internats… Le ministre de l’Education dévoile ses projets dans un livre

source : 20 minutes

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer publie ce vendredi « Construisons ensemble l’école de la confiance »…

  • Dans son ouvrage sorti ce vendredi en librairie, le ministre de l’Education évoque ses premières réformes rue de Grenelle et les futurs chantiers qui l’attendent.
  • Il veut notamment opérer de gros changements dans la gestion de carrière des enseignants, car il indique vouloir transformer la formation initiale et continue des profs, développer les pré-recrutements, etc.
  • L’occasion aussi pour le ministre de préciser ses projets pour les établissements ruraux ou pour une meilleure inclusion des élèves handicapés.

Suite

 

Le ministère programme la fusion des académies

source : le café pédagogique

Et de trois. Le ministère de l’Education nationale publie le troisième rapport en moins de six mois sur l’organisation territoriale de l’Education nationale. Particularité : cette fois ci il ne s’agit pas de donner des idées générales sur la territorialisation mais d’organiser concrètement le passage de 26 académies métropolitaines à seulement 13 en fixant les étapes. Ce nouveau pas organise l’application des idées du ministre et fixe l’horizon 2021 pour la disparition des académies actuelles. Le rapport de l’IGAENR met au centre de ses préoccupations la fusion de la gestion des personnels avec tout ce que cela comportera pour les enseignants par exemple en ce qui concerne leur affectation.

suite

Formation des enseignants : Une tribune avant le projet Blanquer

source libération

Dans une tribune publiée par Libération, des universitaires (D Bucheton, P Meirieu, P Rayou, S Connac etc.) s’inquiètent de l’évolution de la formation des enseignants. ” Sur le diagnostic, on ne peut qu’être d’accord: la formation des enseignants est à revoir”, écrivent-ils. “Pourtant, derrière l’affichage pour le grand public de «bonnes intentions», que Jean-Michel Blanquer ne manquera pas de faire valoir (un grand coup de communication est à prévoir sur un prétendu allongement d’un an de la formation), se dessine un projet caché de libéralisation de l’enseignement public. Ses visées: faire des économies sur la formation en remplaçant le concours de recrutement par une sélection à l’entrée en master des métiers de l’éducation et de la formation, s’attaquer au statut de fonctionnaire des futurs enseignants”.

suite

Michel Forissier, rapporteur du projet de loi sur l’apprentissage au Sénat, lance un appel au rapprochement entre l’Education nationale et les entreprises

source : actualité de la formation

Rapporteur du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » au Sénat, Michel Forissier a plaidé en faveur d’une meilleure connexion entre les mondes de l’éducation nationale et de l’entreprise, en matière d’apprentissage, à l’occasion des 18èmes rencontres sénatoriales sur cette thématique, lundi 16 avril à Paris. Il s’est exprimé lors d’une table ronde consacrée à l’adaptation des parcours d’apprentissage et de l‘offre de formation aux nouveaux publics et aux nouvelles pédagogies.

suite

Le ministère du Travail lance une campagne “virale” pour valoriser l’apprentissage

source : actualité de la formation

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a donné le coup d’envoi d’une campagne destinée à « changer de regard sur l’apprentissage », au Musée des arts et métiers à Paris, lundi 23 avril. Déclinée sur les réseaux sociaux, cette opération de communication s’appuie sur les témoignages d’une quarantaine de jeunes et d’anciens apprentis. Objectif : encourager d’autres jeunes à raconter leur histoire afin de «  casser les idées reçues  ».

suite

Vers un grand chamboule-tout du service public d’orientation

source : educ pros

Le gouvernement prévoit de transférer aux régions les délégations régionales de l’Onisep et d’affecter les psychologues de l’Éducation nationale dans les collèges et les lycées. Ce qui viderait les CIO de leur substance. Des projets qui suscitent l’inquiétude des acteurs de l’orientation. Ils y voient la fin d’une information nationale sur l’orientation et une place accrue laissée au privé.

suite