Deux enseignants poussés au suicide en deux mois ! L’Éducation nationale reste muette et se meurt !

Un professeur qui apporte un savoir et un élève qui le reçoit, telles sont les conditions essentielles de l’enseignement : la raison d’être de l’administration découle de ce binôme, qu’elle doit tout mettre en œuvre pour servir et protéger. Le professeur constitue donc la base de tout l’édifice de l’Education nationale, sans laquelle celle-ci n’a plus aucun sens.

Monsieur le ministre Jean-Michel Blanquer, au lendemain du décès de Jean Willot, nous vous avons demandé de prendre en urgence des mesures pour assurer notre protection face aux accusations mensongères.

Vous ne nous avez pas répondu.

La nouvelle victime de cette défaillance se nomme Jean-Pascal Vernet, professeur des écoles à Barrême, qui s’est donné la mort après avoir reçu la notification de sa suspension à titre conservatoire !

Combien de morts va-t-il falloir encore déplorer pour que vous, ministre en charge de l’éducation nationale, donniez enfin aux personnels d’encadrement placés sous votre autorité des consignes claires et fermes ? Quand leur demanderez-vous de cesser de soupçonner systématiquement tous les professeurs faisant l’objet de plaintes ou de dénonciations ? Quand vos services respecteront les professeurs, au lieu de les pousser au désespoir et les acculer au suicide en tournant le dos à leur obligation de les soutenir et de les protéger ?

Pour Action & Démocratie, comme pour tous les collègues qui sont meurtris par de tels drames, cette situation ne peut plus durer !

Notre syndicat est là, comme d’autres, pour défendre les personnels de l’éducation. Nous ne nous contenterons plus de réclamations, de pétitions ni de communiqués de presse. Nous ne vous donnerons pas quitus suite à de simples enquêtes administratives qui n’ont nullement fait leurs preuves. Nous ne nous bornerons pas à saisir les CHSTC où se sont enlisés tant de dossiers.

Comme la CFE-CGC l’a fait en portant plainte contre le management destructeur mis en œuvre au sein d’Orange (ex-France-Telecom), Action & Démocratie-CFE-CGC entreprend dès aujourd’hui les démarches indispensables en vue d’assigner en justice les responsables de ce désastre humain

Qu’il s’agisse de vous faire respecter l’obligation de protéger vos agents, notamment contre les effets dévastateurs des accusations mensongères, mais aussi l’obligation par l’Etat-employeur de s’assurer de la santé des personnels ainsi que la protection fonctionnelle qui doit leur être garantie, qu’il s’agisse encore de mettre fin à ces procédures infantilisantes au cours desquelles les personnels sont parfois traités de manière totalement irrespectueuse et s’apparentent souvent à du harcèlement moral, soyez assuré que nous mettrons tout en œuvre pour défendre l’honneur, la dignité, la santé et la vie de nos collègues.

 

  

 

Si vous faites l’objet d’une dénonciation ou d’une plainte abusive, si vous êtes convoqué par votre hiérarchie, ne restez pas seul ! Faites-vous accompagner ! Contactez immédiatement votre syndicat ou votre section syndicale Action et Démocratie qui fera remonter au National toutes les situations. Vous pouvez aussi saisir le secrétariat national AD tant pour intervenir le cas échéant que pour alimenter le dossier que nous allons fournir à notre avocat, déjà en charge du procès Orange-France-Telecom. Pour faire cesser le management destructeur qui sévit à l’Éducation nationale, nous avons besoin de vous et ne pouvons rien faire sans vos témoignages !

Follow this link for information on everything from dramas to pop promos

Cliquez pour nous contacter

Notre lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer suite au décès de Jean Willot, professeur des écoles à Eaubonne (95) :

Cliquez pour lire la lettre

Quelques articles concernant le décès Jean-Pascal Vernet, professeur des écoles à Barrême (04) :
Article du 15 mai DICI :

Cliquez pour lire l'article

Article du 21 mai Dauphiné :

Cliquez pour lire l'article

Twitter Notre site internet Facebook