source : l’express

Ils ont écrit lundi une lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, pour réclamer l’ouverture d’un “dialogue réel”.

Trois semaines après le suicide de leur collègue dans son école de Pantin, 200 directrices et directeurs d’écoles de Seine-Saint-Denis ont écrit lundi une lettre ouverte au ministre de l’Éducation pour réclamer l’ouverture d’un “dialogue réel”. 

suite