SITE NATIONAL ACTION ET DÉMOCRATIE

  • Président National A&D
  • Membre du bureau  Fédéral des Fonction Publiques CFE-CGC

Walter CECCARONI

Contact direct :
walter.democratie@gmail.com
06 81 89 55 55

Nos "dernières" actualités
 

Communiqué de presse du 14 Février 2018

Réforme du baccalauréat et du lycée : encore une occasion manquée !

Télécharger (PDF, Inconnu)

Communiqué de presse du 31 Janvier 2018

Télécharger (PDF, Inconnu)

“Le Rapport Mathiot et la réforme du baccalauréat”

Action et Démocratie prend position sur la réforme du BAC et le rapport Mathiot en faisant part de conclusions équilibrées, réalistes et abouties. 9000 enseignants ont par ailleurs répondu favorablement à notre consultation Nationale.

Lire nos conclusions :

Télécharger (PDF, Inconnu)



Déclaration préalable au CSE du 14 Décembre 2017

Il y a parmi les professeurs une majorité de gens sérieux.
Les  gens  sérieux  ne  sont  pas  friands  des  polémiques ;  ils  n’ont  pas  le  goût immodéré de l’article ou du communiqué de presse pour faire parler d’eux ; ils évitent d’agiter les mots comme des épouvantails tout comme ils s’abstiennent de faire parure ou parade de leurs principes. Les gens sérieux sont trop occupés, sur le terrain, à faire de leur mieux dans des conditions toujours plus difficiles et moins favorables  à  l’exercice  de  leur  art,  quand  elles  ne  leur  sont  pas  devenues franchement hostiles.
Lire notre déclaration au Conseil Supérieur de l’éducation du 14 Décembre 2017


Non au Bac LIGHT

Cher(e)s collègues,
Comme vous le savez, le ministre Jean-Michel Blanquer a confié à Pierre Mathiot une mission de réflexion en vue de réformer le baccalauréat. La volonté du ministre, prétextant qu’il s’agit d’une promesse présidentielle, est de réduire le baccalauréat à quatre épreuves terminales, le reste étant validé par contrôle continu. Déjà chacun se demande quel sort sera réservé à sa discipline tandis que d’autres se félicitent d’avoir obtenu des garanties pour le maintien de la leur en épreuve terminale. Nous récusons cette logique insensée.
Consulter nos proposition pour le baccalauréat en vue d’une audition par la “mission Mathiot”


Action et Démocratie considère que le texte présenté par le ministère au Conseil supérieur de l’éducation le 9 novembre 2017 sur l’orientation et l’accès au premier cycle de l’enseignement supérieur comporte des propositions qui vont dans le bon sens, celui que partage en réalité la majorité de nos collègues mais aussi la majorité des parents ainsi que des étudiants eux-mêmes. Nous avons donc soutenu ce texte, et nous nous félicitons que l’administration ait retenu une des deux propositions d’amendement que nous avons présentées. Toutefois A&D continue de fait part avec vigueur de son inquiétude et de ses revendications sur un certain nombre de points essentiels qui ne trouvent pas à ce jour le début d’une prise en charge courageuse et déterminée.
Lire notre déclaration au Conseil Supérieur de l’éducation du 9 Novembre 2017


A&D, le syndicat de l’enseignement de la CFE-CGC, exprime avec force le jugement sévère qu’une majorité silencieuse porte sur l’état présent de l’école, et pose sans langue de bois les vraies questions. Lire notre déclaration au Conseil supérieur de l’éducation le 19 octobre 2017


Il y a, qu’on le veuille ou non, une nature des choses.
La loi du 8 juillet 2013, disant de l’école qu’elle est un « service public » destiné à « garantir la réussite de tous », est aussi vaine que celle qui prétendrait que deux et deux font cinq. Celui sous les auspices duquel se déroulent nos travaux, Condorcet, ne l’eût certainement pas approuvée.
Lire notre Déclaration au Conseil supérieur de l’éducation du 29 Juin 2017


Aux nouveaux responsables de l’Education Nationale, qui veulent bâtir « l’école de la confiance », nous sommes venus dire l’urgence de remettre debout cette institution sans laquelle l’humanité prendrait le chemin du déclin.
Lire le compte rendu de notre audience au ministère du 24 Juillet 2017


Madame Vallaud-Belkacem inflige aux ZEP une lourde condamnation avec sursis pour avoir tenté de venir en aide aux élèves défavorisés.
Pour Action et Démocratie, les grands perdants de la réforme de l’éducation prioritaire sont bien les lycées de l’éducation prioritaire (ex-ZEP) qui devraient bénéficier d’une « carte élargie » sous un label unique et avec des moyens stabilisés dans le temps.
Lire notre article de soutien au ZEP de janvier 2017


BUG sur la paye de janvier 2017 !!! Notre revalorisation retardée à mars ?
Pas d’inquiétude, le ministère gère !
Lire notre article


Revue de Presse

Article paru dans le Monde du 3 avril 2016

Accéder à l’article au format pdf en cliquant sur le lien

A&D- CFE-CGC page Monde-2