source : le cafe pedagogique

Comment stopper le mouvement hostile à ses réformes ? JM Blanquer pense avoir trouvé la solution dans la répression des enseignants. Des professeurs et des élèves du lycée Philippe Lamour de Nîmes sont convoqués le 14 mars par deux inspecteurs généraux. Cette convocation est justifiée par l’annulation par les enseignants du bac blanc dans ce lycée. Selon le Dasen, c’est le cabinet du ministre qui a diligenté cette mission d’inspection. Alors que le ministère vient d’annoncer son intention de poursuivre pour faute professionnelle les enseignants qui n’ont pas fait passer les évaluations nationales de Cp, Ce1 ou 6ème et que des professeurs d’un lycée sont menacés de poursuite pénale pour avoir mis des 20/20, voilà que le ministère ouvre un nouveau front en lycée.

suite