• 09 50 88 61 54
  • adnational@actionetdemocratie.com
  • 07 71 78 84 52
  • 142 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Menu

source : francetvinfo

Cette semaine, lors d’une réunion spéciale du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) le ministère de l’Education nationale a annoncé les chiffres du suicide enseignant. Des chiffres moins élevés qu’on ne le pensait, qui ne doivent pas être utilisés pour minimiser le mal-être enseignant…

Enfin, des chiffres officiels

Il aura fallu que toute une profession se mobilise, en état de choc après les suicides de Jean Willot ce printemps et de Christine Renon en septembre, pour que le ministère publie enfin les chiffres officiels du suicide chez les profs. Mercredi 6 novembre, la DGRH les a annoncés à partir d’une étude réalisée par l’Inspection générale : 58 agents de l’Education nationale s’étaient donné la mort durant l’année scolaire 2018-2019, et 11 déjà depuis la rentrée de septembre. 37 hommes, 21 femmes se sont suicidés en 2018-2019 : 29 enseignants du second degré, 13 professeurs des écoles, 5 personnels administratifs, 2 personnels de direction, 2 assistants d’éducation, 2 accompagnants d’élève en situation de handicap, 2 CPE et 3 autres (médecin scolaire, psychologue, documentaliste). 12 étaient des non-titulaires.

suite