• 09 50 88 61 54
  • adnational@actionetdemocratie.com
  • 07 71 78 84 52
  • 142 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Menu

A peine descendu de l’avion, le 19 août, Jean Michel Blanquer, pour sa troisième visite à La Réunion, a défendu ses réformes avec en ligne de mire le premier degré et le dédoublement des CP CE1 dans les REP et REP+ de l’île. Curieusement aucune visite de lycée général, pourtant au coeur de sa réforme. Simple oubli ou stratégie de communication ? A quelques jours de la rentrée des classes en métropole, La Réunion est l’occasion de prendre la température. Les syndicats enseignants parlent de communication et non d’un véritable dialogue avec JM Blanquer.

Dans un contexte social difficile avec des chiffres du chômage et des personnes vivants sous le seuil de pauvreté en constante progression, ces parcours là ne seront pas accessibles, et pire encore, ils ont un effet contre productif. Pour le lycée professionnel, le constat est pire encore et le sentiment qui y règne est celui d’un véritable abandon. Nicole Fehoko et Christine Jannot du syndicat action et démocratie (CFE-CGC) constatent la rupture importante qui règne désormais entre le LP et le lycée général : ” Il y a désormais deux écoles et le public fragile est abandonné, alors même que ce sont les élèves en plus grande difficulté “.

suite