source : weka

Pour renforcer l’attractivité de la profession, une formation transversale spécialisée en médecine scolaire a été créée l’an dernier.

D’après les rapports de l’Éducation nationale, le nombre de médecins scolaires est en constante diminution, passant de 1 400 en 2006 à seulement 1 000 en 2016. « Devant la pauvreté de l’offre de santé au sein des établissements scolaires, il est nécessaire d’adopter des mesures fortes en la matière : il en va de la santé de nos enfants », s’inquiète la sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône, Samia Ghali, qui a interrogé le ministre de l’Éducation nationale sur les mesures qu’il envisage de prendre pour remédier à cette pénurie.

suite