source : cnews

L’abcès est crevé. Le suicide de Christine Renon, directrice de maternelle, dans son école à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 21 septembre dernier, a fait l’effet d’un électrochoc. Quelques jours plus tard, de nombreux professeurs et parents d’élèves ont ainsi défilé, partout en France, pour alerter sur une école «à bout de souffle».

suite