Archives par mot-clé : professionnel

Conseil Supérieur de l’Education du 21 Mars 2019

Conseil supérieur de l’éducation

Séance du 21 mars 2019

Déclaration préalable de ACTION & DEMOCRATIE / CFE-CGC

Monsieur le ministre,

En l’intervalle de quelques jours seulement, nous apprenons que des professeurs qui manifestaient devant les grilles d’un rectorat ont été aspergés de gaz et violentés par des policiers, puis qu’un professeur des écoles à l’excellente réputation se suicidait après avoir été abusivement mis en cause par des parents d’élève hystériques sans pouvoir compter sur le soutien de sa hiérarchie.

Ces faits n’ont bien entendu aucun rapport, si ce n’est cependant que dans les deux cas des professeurs, jadis respectés en tant que piliers de la République, sont aujourd’hui maltraités, méprisés par les autorités et hélas pour la plupart résignés. Comment en est-on arrivé là ? Posez-vous, monsieur le ministre, la question ! Posons-nous sérieusement et honnêtement la question, mesdames et messieurs, chers collègues !

Nous récusons les amalgames aussi bien que les raccourcis de toute sorte, mais cela ne nous empêche pas, bien au contraire, de dénoncer ici et une fois de plus avec force le scandale d’une profession méprisée – oui, méprisée ! – et de personnels placés dans des situations perverses par une institution qui tourne le dos à ses devoirs et ses repères dans une société elle-même à la dérive de ce point de vue.

Ce ministère ne peut décidément continuer à échapper à la remise en question générale dont le grand débat national s’efforce contradictoirement d’être un cadre en même temps qu’un étouffoir. A l’échelle de l’éducation nationale, qu’en est-il donc du débat ? Qu’en est-il du dialogue dit social ? Qu’en est-il surtout de la simple considération que le ministère doit aux personnels, lui qui se montre ordinairement si soucieux des « usagers » et du moindre de leurs caprices ?

Les textes fixant les programmes des classes de seconde de l’enseignement général en lycée professionnel qui figurent à l’ordre du jour de cette séance offrent un nouvel exemple de ce qu’il convient d’appeler une comédie, et dont le dernier acte est la consultation du Conseil supérieur de l’éducation sur des programmes qui constituent eux-mêmes la dernière touche de la mise en œuvre d’une réforme dont personne ici même ne veut en l’état.

Monsieur le ministre, mieux vaut ne pas consulter du tout que conduire une consultation fantôme pour une école fantôme. Vous prétendez avoir consulté les professeurs sur ces programmes, mais qui peut prendre au sérieux une consultation se déroulant en pleine vacances d’hiver ? Qui peut prendre au sérieux une consultation débutant le 18 février et s’achevant le 6 mars concernant des programmes présentés le 12 mars en commission spécialisée, comme si en six jours, dimanche inclus, on allait vraiment tenir compte des réponses qu’on a fait semblant de solliciter et qu’on n’est pas capable en réalité de recueillir ni d’exploiter ? Le message que ce simulacre de consultation envoie à la profession est simple : on vous donne la parole, mais on n’a nullement l’intention d’en tenir compte. En d’autres termes : votre parole, professeurs, ne vaut rien !

Il n’est pas normal à nos yeux que, alors que le corps des professeurs de lycée professionnel compte 60000 collègues, la DGESCO constate et semble se féliciter que seulement 8300 téléchargements de programmes aient été effectués et 2435 réponses comptabilisées : pense-t-on sérieusement que les professeurs concernés ne sont que … 4% à s’intéresser à leur métier ?

Enfin, et telle une cerise trop cuite posée sur ce mauvais gâteau, allez-vous, comme vous l’avez fait pour les programmes de première de la voie générale et technologique, rendre publics le bilan de votre « consultation » trois mois après que les programmes aient été fixés par les arrêtés présentés aujourd’hui et publiés au bulletin officiel ?

Pour ces raisons et comme nous l’avons annoncé en commission spécialisée des 12 et 13 mars dernier, la CFE-CGC mandatée par son principal syndicat de l’éducation, Action & Démocratie, n’entend pas cautionner par sa présence une consultation aussi vaine que fictive et quittera donc la séance d’aujourd’hui dès après l’examen et la discussion des textes constituants les points 1 et 2 de l’ordre du jour.

Bac blanc annulé : Descente de l’Inspection générale à Nîmes

source : le cafe pedagogique

Comment stopper le mouvement hostile à ses réformes ? JM Blanquer pense avoir trouvé la solution dans la répression des enseignants. Des professeurs et des élèves du lycée Philippe Lamour de Nîmes sont convoqués le 14 mars par deux inspecteurs généraux. Cette convocation est justifiée par l’annulation par les enseignants du bac blanc dans ce lycée. Selon le Dasen, c’est le cabinet du ministre qui a diligenté cette mission d’inspection. Alors que le ministère vient d’annoncer son intention de poursuivre pour faute professionnelle les enseignants qui n’ont pas fait passer les évaluations nationales de Cp, Ce1 ou 6ème et que des professeurs d’un lycée sont menacés de poursuite pénale pour avoir mis des 20/20, voilà que le ministère ouvre un nouveau front en lycée.

suite

Les programmes de terminale déjà rédigés

“Les groupes d’experts missionnés par le Conseil supérieur des programmes (CSP) ont poursuivi leurs réflexions pour élaborer les projets de programme de la classe terminale. Dès le 11 mars prochain, le Conseil recevra les organisations syndicales et les associations disciplinaires pour échanger sur ces projets en cours d’élaboration”. Le CSP annonce avoir déjà achevé la rédaction des projets de programme de terminale alors même qu’il a également battu tous les records dans la rédaction des programmes du lycée professionnel.

Professionnel : Un rapport de l’Inspection guère favorable aux 2des “de champ”

source : le café pédagogique

Rédigé en mars 2018, le rapport des inspecteurs généraux JP Collignon et P. Vinard est publié avec une année de retard. Entre temps la réforme du lycée professionnel a été décidée officiellement et les “secondes de champ” étudiées par le rapport seront généralisées à la rentrée 2019. Ce retard de publication ne doit rien au hasard. Si on lit bien le rapport il est très critique envers une mesure dont les auteurs voient bien les retombées négatives et un seul bénéfice : celui des économies de gestion.

suite

Les publications du Conseil supérieur des programmes (CSP)

Élaboration des projets de programme des enseignements généraux du nouveau lycée professionnel
programmes – contenus des enseignements  – Publication du CSP – 19/11/2018

À partir de la rentrée 2019, une nouvelle voie professionnelle sera proposée aux élèves. Cette transformation a été souhaitée par le ministre de l’Éducation nationale à la suite de la remise du rapport “La voie professionnelle scolaire : viser l’excellence” de Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine et de Régis Marcon, cuisinier restaurateur 3 étoiles, le 22 février 2018. Dans ce cadre, par une lettre de saisine en date du 12 septembre 2018, le ministre de l’Éducation nationale demande au CSP d’élaborer de nouveaux projets de programme pour les enseignements généraux de la voie professionnelle.

Téléchargez la lettre de saisine pour l’élaboration des projets de programme de l’enseignement général de la nouvelle voie professionnelle – 12 septembre 2018

Constitution et pilotage des groupes d’élaboration des projets de programme (GEPP) pour les enseignements généraux du nouveau lycée professionnel

Afin de répondre à cette demande, le CSP a missionné onze groupes d’experts, soit près de cent personnes, notamment des professeurs exerçant en lycées professionnels ou polyvalents, des inspecteurs – des inspecteurs généraux de l’Éducation nationale (IGEN), des inspecteurs de l’Éducation nationale (IEN) et des inspecteurs  d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR). Les groupes se sont désormais engagés dans la réflexion pour élaborer des projets pour les enseignements suivants : les arts appliqués et cultures artistiques, l’économie-droit, l’économie-gestion, l’éducation physique et sportive, l’enseignement moral et civique, le français, l’histoire-géographie, les langues vivantes étrangères, les mathématiques, la physique-chimie et la prévention-santé-environnement.

En amont, les membres du CSP se sont entretenus avec les pilotes des groupes d’experts lors d’une audience, le 9 novembre 2018, afin de rappeler les principes et les modalités de travail fixés par le Conseil pour garantir la qualité des travaux et la liberté d’expression de l’ensemble des experts missionnés. Ces critères et exigences sont rappelés dans une note d’orientation de novembre 2018.

Téléchargez la note d’orientation à destination des groupes d’élaboration des projets de programme – Novembre 2018.
Téléchargez la composition des groupes d’élaboration des projets de programme pour la voie professionnelle – Décembre 2018.
Téléchargez la note de préconisations à destination des groupes d’élaboration des projets de programme – Décembre 2018.

Ces projets de programme concernent, dans un premier temps, la classe de seconde professionnelle et les classes préparatoires au certificat d’aptitude professionnelle (CAP) qui entreront en vigueur à la rentrée 2019. Le CSP les remettra au ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse au premier trimestre 2019 et les publiera en ligne sur le site web du ministère au fur et à mesure des séances d’examen et de vote.
Les projets de programme relatifs à la classe de première et à la classe terminale seront élaborés ultérieurement au cours de l’année 2019.

Projets de programme des enseignements généraux du nouveau lycée professionnel

Les projets de programme votés par le Conseil supérieur des programmes sont publiés progressivement durant le mois de février 2019, au fur et à mesure des séances de vote.

Baccalauréat professionnel

Téléchargez les projets de programme

Arts appliqués et cultures artistiques (2de, 1e, Tle du bac pro)
Économie – droit (2de, 1e, Tle du bac pro)
Économie – gestion (2de, 1e, Tle du bac pro)
Éducation physique et sportive (2de, 1e, Tle du bac pro et CAP)
Enseignement moral et civique (2de professionnelle) 
Français (2de professionnelle)  
Histoire-géographie (2de professionnelle)
Langues vivantes A et B (2de, 1e, Tle du bac pro et CAP)
Mathématiques (2de professionnelle)   
Physique-chimie (2de professionnelle)  
Prévention-santé-environnement (2de professionnelle)

Classes préparatoires au certificat d’aptitude professionnelle (CAP)

Téléchargez les projets de programme

Arts appliqués et cultures artistiques (CAP)
Éducation physique et sportive (2de, 1e, Tle du bac pro et CAP)
Enseignement moral et civique (CAP)   
Français (CAP)
Histoire-géographie (CAP)
Langues vivantes A et B (2de, 1e, Tle du bac pro et CAP)
Mathématiques (CAP)
Physique-chimie (CAP)
Prévention-santé-environnement (CAP)

Propositions des GEPP pour l’évaluation en CAP et/ou au baccalauréat professionnel

Les propositions des groupes d’experts pour l’évaluation en CAP et/ou au baccalauréat professionnel relèvent de leur responsabilité. Ces propositions ont été présentées aux membres du CSP, mais n’ont pas fait l’objet d’un vote en séance.

Téléchargez les propositions relatives aux épreuves d’examen en classes préparatoires au CAP

Arts appliqués et cultures artistiques (CAP)
Économie – droit (2de, 1e, Tle du bac pro)
Économie – gestion (2de, 1e, Tle du bac pro)
Éducation physique et sportive (CAP et 2de, 1e, Tle du bac pro)
Français (CAP)
Histoire-géographie et enseignement moral et civique (CAP)
Langues vivantes A et B (CAP et 2de, 1e, Tle du bac pro)
Mathématiques – Physique-chimie (CAP)
Prévention-santé-environnement (CAP)

Communiqué de presse

lire le communiqué

Lors de l’installation du Conseil Commun de la Fonction Publique qui s’est tenu hier, le texte inscrit à l’ordre du jour était le projet de Loi de transformation de la Fonction Publique.

La   Fédération   des   Services   Public   CFE-CGC   y   a   exprimé   son mécontentement tant sur le fond que sur la forme.

Dans ces conditions et en l’absence d’écoute et face à la sourde oreille du

gouvernement, les représentants de la Fédération des Services Publics

CFE-CGC ont quitté la salle !

Six  autres  syndicats ont  fait  de  même, seuls  sont  restés  la  CFDT  et l’UNSA.

La Fédération des SP CFE-CGC ne partage pas les constats posés dans le document d’orientation qui a lancé les 4 chantiers gouvernementaux : rénovation dialogue social, recours aux contractuels, rémunération au mérite, accompagnement transitions professionnelles.

La Fédération des SP CFE-CGC ne partage pas les propositions émises dans le projet de Loi.

La Fédération des SP CFE-CGC a dénoncé la série de mesures négatives déjà mises en place courant 2017.

Le projet de Loi tel qu’il a été présenté hier, n’aura que pour conséquence la remise en cause d’un service public répondant quotidiennement aux besoins des usagers.

STOP au fonctionnaire bashing !

Trois nouvelles régions expérimenteront l’admission en BTS par décision du conseil de classe

La Corse, les Pays de la Loire et Provence Cote d’Azur rejoignent la liste des régions qui expérimentent l’admission des bacheliers professionnels en BTS. La liste des régions comprend dorénavant : les régions académiques Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, de Corse, Ile-de-France, Occitanie, de La Réunion, Hauts-de-France, Normandie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans ces régions c’est le conseil de classe du lycée professionnel qui émet un avis d’admission en BTS pour les futurs bacheliers professionnels. Ils doivent cependant passer par Parcoursup pour trouver une affectation dans un établissement. Or il n’y a que 34 000 places pour près de 100 000 voeux… En métropole seule l’Occitanie n’est aps entrée dans l’expérimentation avec la Guyane, les académies des Antilles et Mayotte.

 

Au JO

Lycée Jacquard : les profs en colère à Foix

source : la dépêche

Le lycée professionnel Joseph-Marie Jacquard de Lavelanet était fermé, hier matin. Pour cause, la quasi-totalité de ses enseignants s’était donné rendez-vous devant le bâtiment de l’inspection académique, à Foix. Tapant sur des casseroles pour se faire entendre, ils ont défendu la filière PCEPC (procédés de la chimie, de l’eau, du papier et du carton), menacée de fermeture par le rectorat après le gel de ses effectifs de Seconde l’an dernier (lire notre édition d’hier en page Lavelanet).

suite

Les stylos rouges et la page blanche

source : le café pédagogique

Pour “les stylos rouges” aussi ce lundi c’est la rentrée. Grossi pendant les vacances jusqu’à atteindre plus de 50 000 membres, ce mouvement enseignant affronte à nouveau la réalité de la classe et de l’institution Education nationale. Il annonce des actions dans les jours qui viennent. Porteur des espoirs et des soucis de nombreux enseignants et professionnels de l’Ecole, “compris” par JM Blanquer, il lui faut ne pas décevoir.

suite

Le groupe des stylos rouges

La pétition lancé epar les stylos rouges

Le nouveau manifeste